Chargement…

Qui sommes-nous ?

C’EST QUI AU FAIT ?
Historiquement, c'est lui : Jean-Charles Dufeu. Un jeune homme qui aime la musique et les disques. Surtout ceux qu'il produit lui-même.
ET QUI D’AUTRE ?
Au fil de ces derniers mois, Microcultures s'est étoffée et c'est désormais une petite équipe, que vous pouvez suivre :
- sur Facebook
- sur Twitter
- sur Instagram

Parmi eux, Louise Denizard parle de nos projets aux journalistes et anime la communauté de microcultivateurs, Khuong Nguyen passe ses journées et ses nuits à concevoir, dessiner, inventer et créer, Jean-Philippe Thivet raisonne en termes marketing, contacte des partenaires, pense à tout et se détend avec des tableaux excel, Guillaume Sautereau fait fuir les bugs les plus récalcitrants, veille à la bonne santé technique du site, tout en négociant des contrats avec ses idoles de jeunesse, Vincent Le Doeuff répond aux angoisses des artistes avec calme et sérénité, et les accompagne dans le développement de leurs projets sur Microcultures.
REMERCIEMENTS
Au départ, il y avait aussi Louis-Jean Teitelbaum, co-fondateur de Microcultures. Un sacré personnage, mi-homme mi-philosophe, capable de maîtriser n’importe quel ordinateur enragé et de transformer tout objet de pensées (y compris un projet de crowdfunding) en fulgurances trois fois tripartites. Sans lui, pas de première version du site. Et donc pas de seconde version non plus.

Nous remercions chaleureusement tous ceux qui croient à ce que nous défendons avec Microcultures : les artistes, les partenaires, les premiers contributeurs, les clients réguliers, les amis enthousiastes, les convaincus, les fans, les médias fidèles, les dynach'tis qui répondent toujours à l'appel, les parents et proches. Une spéciale dédicace à Séverine Coquelin et à Martin Lefranc.
Nous remercions d’ailleurs grandement aussi les sceptiques, les pessimistes, les contradicteurs, les contradictoires, les contrats ratés, les retardataires, tous ceux qui n'ont pas réussi à faire rentrer Microcultures dans les cases de leur formulaire ou qui nous ont dit un jour ou l’autre « ça ne marchera jamais ».
C’est grâce à vous tous que nous nous sommes accrochés pour proposer ce site aujourd'hui.