Chargement…
8 175 €
Objectif total : 7 500 €
Projet financé
123 microcultivateurs
109 %
dessin de Johanna Hand pour le clip "Les Appalaches"dessin de Johanna Hand pour le clip "Les Appalaches"
Partager Tweet

CHRONIQUE DU CLIP "LES APPALACHES" /// INDIE MUSIC

 "Difficile de mettre en images les extraits du nouvel album de Watine, tant la poésie de son verbe en français semble au premier abord se suffire à elle-même pour peindre l’imagination de l’auditeur. L’artiste Johanna Hand a pourtant relevé le défi, en compagnie de la grande dame. Et le résultat est tout simplement magique. 


Une quête qui nous plonge dans l’inconnu et dans la psyché de deux créatrices que tout semblait devoir réunir. En un peu plus de quatre minutes, Watine et Johanna Hand explorent ensemble ce rêve que le sommeil qui naît dans Les Appalaches vient doucement bercer. Des mots inconscients apparaissent furtivement et accompagnent l’errance de la musicienne dans des contrées sauvages, où le noir et blanc épouse le songe et le destin constamment recherché, celui qui est à portée de main mais que l’on ne fait qu’effleurer. Entre le tumulte de la ville qu’elle surplombe et la forêt qui l’attire, qu’elle a besoin de frôler du bout des doigts, Watine se perd, s’émerveille, s’imprègne. Et lorsque la couleur s’invite dans ce paysage fantasmagorique, c’est au travers d’une peinture qui accompagne en parallèle l’onirisme de l’égarement. Tant et si bien que les deux se confondent et laissent le spectateur contemplatif devant un magnifique mariage de la fantaisie champêtre et du trait toujours précis de Johanna Hand."


Partager Tweet
Play
Partager Tweet

WATINE.BANDCAMP.COM, pour le shopping maintenant

Et bien, il faut s'y résoudre..  je ne suis plus en campagne, mais je bats la campagne française à partir de la rentrée pour jouer ces titres et d'autres ! En attendant de vous délivrer les titres à leur source, 
l'album est maintenant en téléchargement, mais aussi en version physique sur mon site watine.bandcamp.com, ainsi que tous les précédents albums (en anglais pour ces derniers, même s'il traîne quelques titres en français dans quelques albums).
http://www.watine.bandcamp.com

Partager Tweet
atalaye, MON NOUVEl ALBUM EN FRANÇAIS
Partager Tweet

Je lève mon verre à vous !

Vous avez toute ma gratitude... réellement du fond du coeur ! 


Après 6 albums en langue anglaise, c'est l'heure du "coming out" en français, comme une chronique a pu le souligner.  Si je me retourne sur mon passé, j'ai fait plusieurs métiers, j'ai fait plusieurs enfants (2 cela mérite le "plusieurs" !), j'ai traversé les océans, fait plusieurs fois le tour du monde, rencontré tant de gens partout et en toutes circonstances, mais aujourd'hui, il y a quelque chose en plus, un élan qui me porte et qui me donne confiance dans cette nouvelle aventure avec la langue française. Cela est dû tout simplement au fait que j'ai pu partager chaque étape de cet album avec vous, grâce à Microcultures.


La chaleur de vos messages, de votre enthousiasme à l'écoute de l'album Atalaye, de vos partages sur les réseaux, et des petits mots disséminés par-ci, par là, m'ont touchée profondément. Nous sommes au dernier jour de cette campagne Microcultures et j'ai vaincu mon Everest ! Je n'y ai pas toujours cru, j'ai trouvé vain et malhabile de vous solliciter régulièrement (pour ne pas dire carrément putassier), et quelques uns (unes) m'ont dissuadé de cette très mauvaise conscience... bon gré mal gré, petit à petit, je n'ai plus considéré cette plate-forme de financement participatif comme une chose honteuse... mais bien plutôt comme une aide précieuse à exposer mon projet, à le faire vivre, semaine après semaine, un peu comme un dossier de presse, une biographie amplifiée... 


Aujourd'hui, je me sens presque un peu vide, comme un dernier jour au travail, lorsqu'on fait son pot d'adieu !!! J'espère que vous continuerez à partager, à parler de cet album. Cette aventure en français est sans nul doute, une nouvelle route, vous m'y encouragez tous, et j'ai déjà des mots qui se bousculent pour d'autres chansons, et quelques compositions tout autant... et puis, je vais tourner un peu en France, pour vous montrer comment les chansons vivent toute seules au piano. J'aime cela, j'aime être au piano, et avoir quelques amis autour de moi. Peu importe les kilomètres à faire, une fois que je serai parmi vous devant mes touches blanches et noires, j'aurai le plaisir que je devine déjà !


Je terminerais ce long discours pour vous dire encore que ce disque n'est pas que le mien. Forcément, oui, j'ai composé et écrit toute les chansons et l'on parlera plus de moi. Forcément, on parlera plus également de Ian Caple (ingénieur son star) que de Paul Levis ou Arnaud Delannoy. Et pourtant, si vous saviez... Avec ces 2 acolytes (on se connait depuis plus de 8 ans), on s'est fréquenté d'abord pour jouer ensemble sur scène, première formation en trio (qui était là à la Bellevilloise en 2008 ?).

Pour l'album,  Arnaud a tout naturellement participé aux arrangements pour les parties de violoncelle, contrebasse, flûte, metallophone, harpe, guitare, ukulélé... Gaelle Deblonde aux arrangements de violon avec Emilie Cabezas, Marc pour les guitares et la basse sur "A l'ombre des saules". 

Quant à Paul, il est le magicien co-réalisateur d'Atalaye.Une fois passée la période d'enregistrement des principaux instruments en Angleterre dans un studio où Ian Caple était aux manettes, Paul a enregistré de nouveaux instruments (joués par lui) puis il a attaqué la post-production, la réalisation finale pour faire de cet album un bel OVNI. Il a apporté sa fantaisie, sons sens de l'équilibre, de la dramatisation tout autant que de la légèreté. Je ne saurais donner tous les qualificatifs pour dire combien j'admire le travail qu'il a pu faire pour rendre cet album si organique, et magistralement traversé de fulgurances. Il a su ajouter les bruits de la vie, comme j'aime tant, nos respirations, nos toy instruments, les siens, les miens, les reverse, les effets, les matières... Et pour la première fois de sa vie, il a mixé... quelle merveille ! Cet album lui doit énormément !!! 


Merci encore infiniment pour les petits pas que vous mettez dans les miens... 


Et souhaitez-moi une longue route...  J'espère sincèrement vous rencontrer, chacun ! Les concerts intimistes vont se mettre en place, car rien ne me plait plus que d'être au piano toute seule. Une réplique de toutes ces heures passées à composer. Je vais m'attacher à vous faire connaitre d'autres artistes pendant ces concerts, dans la mesure du possible. 


Pour l'heure, je vous engage à me suivre sur cette page, tout y sera consigné fidèlement.


Encore un immense merci !

Partager Tweet

CONCERT

Prévoyez une rentrée concert avec Watine :


>> 27 septembre : LILLE, le Kaf&discaire

>> 1er octobre : concert en appartement à PARIS

>> 17 octobre : ARGENTAN, La chapelle SAINT ROCH

>> 23 octobre : NANTES à l’hôtel Pommeraye

>> 24 octobre : NANTES à l’hôtel Pommeraye avec Joung-Ju (instrument geomungo)

>> 30 octobre : ARRAS, Le LOKALL


Toutes les infos ici en temps réel : https://www.facebook.com/groups/443878795780191/?fref=ts

Partager Tweet
Play
Partager Tweet

CHRONIQUES DU CLIP "SUR LA DUNE"

>> Merci à Matthieu Dufour de Pop, Cultures et Cie :


Chez Watine il ne faut jamais se contenter de la façade, des apparences, de la première impression. L’artiste est passée maitre dans l’art de la diversion et de l’équivoque. Maitrise de la langue française, de ses subtilités et de ses forces obscures. Faire se percuter des mots qui n’étaient pas censés se connaitre, rendre l’intime universel, faire chavirer sur une rime. Tout est nuance, c’est un univers remplis de fausses pistes, de chausse-trappes. Il y a quelque chose d’assez Japonais dans ce monde où rien n’est aussi lisse qu’il n’y parait, où nous rencontrons plein de signes familiers qui s’avèrent posséder un double fond, une autre signification. Dans la lignée d’un album magnifique et déjà essentiel, et au moment même où la campagne de crowdfunding s’achève, un nouveau clip vient sublimer une chanson déjà superbe, Sur la dune. Des illustrations de Karolina Lysiak, une réalisation de Thomas Guerigen, une animation entre ombres chinoises inquiétantes et lumière chaleureuse. Escapade onirique en clair obscur, école buissonnière fantastique et ronde enfantine vénéneuse, mers intérieures et émois marins, le soleil rasant nous aveugle mais ne nous fait pas perdre de vue l’essentiel : la vie n’est pas vraiment la réalité. Les ombres croisées en chemin ne sont que des réminiscences de nos inquiétudes passées et de nos espérances tenaces. Les images anticipées de nos rêves à venir. Très beau.


>> Merci à Gui Mauve de Soul Kitchen :


« Dans le désert au crépuscule, on s’assoit sur une dune, on ne voit rien, on n’entend rien et cependant quelque chose rayonne en vous. » écrit Saint-Exupéry.

Et pour rayonner, irradier, fulgurer Catherine Watine en connait un rayon. Son somptueux nouveau projet, Atalaye s’est ensemencé dans la jardinerie musicale de Microcultures et la floraison est somptueuse à commencer par ce premier clip, Sur la dune réalisé par Thomas Guerigen avec les dessins de Karolina Lysiak qui mettent en scène une petite princesse. Ode aux souvenirs, à l’intime, à l’enfance, Watine pose sa voix de miel en français sur des arrangements de cordes délicats le tout enregistré chez le maître Ian Caple dans un manoir anglais. Watine, la tête dans les étoiles musarde dans un périple intérieur élégant et sensible."

Partager Tweet

le clip "SUR LA DUNE"

EN OUVERTURE DU FESTIVAL DU FILM MERVEILLEUX ET IMAGINAIRE (http://www.festival-film-merveilleux.com/)

Partager Tweet
Play
Partager Tweet
Partager Tweet

CHRONIQUE DE POP, CULTURES ET CIE "Merci pour ce disque précieux

>> Merci à Matthieu Dufour de Pop, Cultures et Cie :


" [...] Atalaye est de ces œuvres contre lesquelles je ne peux pas lutter : pas les moyens, plus la force, et surtout pas vraiment l’envie. Comme si j’attendais ces morceaux depuis longtemps, comme si je les implorais en silence de venir chercher au fond de moi ces morceaux de polaroids écornés, ces grains de sables oubliés au fond des poches, ces lettres froissées, les vagues paisibles et empreintes d’un matin iodé à Mousterlin, les effluves puissantes d’une promenade dans les pins de la forêt landaise ou d’une plaine beauceronne surchauffée par le soleil d’août [...] "

Partager Tweet
Play
Partager Tweet

CHRONIQUE DE INDIEPOPROCK "Un très grand disque"

>> Merci à Yan Kouton de Indiepoprock :

"[...] On a déjà parlé du piano de Watine, invoquant Satie ou Ravel, mais il y a aussi des cordes somptueuses, de la clarinette, un glockenspiel…Tant d’autres merveilles et trouvailles qui confèrent au disque ce charme immédiat. Celui d’un très grand disque, instantanément.

Des accidents sonores, autant de très discrets grondements, grincements, vrombissements qui donnent à chaque chanson une dimension particulière, étrange. Parfois grandiose, parfois intimiste, mais toujours chargée d’une exceptionnelle émotion. Et ces mots… ces mots à la beauté transperçante, de justesse et de finesse. On parle ici de poésie pure.

Et donc, de titre en titre, l’on voyage au gré des vagues émotionnelles, de la tristesse à la légèreté, de la mort à la vie. ATALAYE est bien ce promontoire, d’où l’on observait, à Biarritz, le retour des pêcheurs, le passage des baleines, d’où l’on voyait arriver l’ennemi. Autant dire que de ce  lieu on pouvait ressentir toutes les peines, toutes les joies et les attentes d’une vie.

Catherine Watine et ses mots en français nous font ressentir “la respiration menaçante” de l’existence. Ses beautés aussi. Elle signe avec ATALAYE une œuvre bouleversante. Un des disques en français les plus importants de ces dernières années. Sa Déchirure essentielle."

Partager Tweet

magnifique travail de Karolina Lysiak pour le vinyle

Partager Tweet
Partager Tweet
Play
Partager Tweet

EN AVANT-PREMIÈRE CHEZ MICROCULTURES

3 titres en écoute
Partager Tweet
Partager Tweet
Partager Tweet
Partager Tweet

POURQUOI JE VIENS À VOUS ?

Ma route est singulière. J’ai toujours choisi l’auto-production sans doute parce-ce que je ne rentrais dans aucun format et peut-être aussi par peur des contraintes et des exigences d’un label. Toujours peur d’y perdre mon âme, sauf à rencontrer le label qui… ! Après trois albums en anglais depuis 2006, trois compilations et une collaboration sur un album folk hommage à Emily Dickinson, c’est sur un projet en français que je travaille depuis 2013. 


Cela n’a jamais été aussi clair dans ma tête. Pour cet album ATALAYE, on passe par un enregistrement à l’ancienne, dans un lieu dédié, avec des micros dans chaque pièce. Une prise et puis voilà ! Une mise en danger, non, juste une mise au point sur la réalité d'un instant capté : me montrer de chair et d’os, laisser revenir les fantômes de Satie et Fauré sur mes touches d’ivoire, prendre la plume française et la chanter de tout mon coeur. C’était l’étape anglaise dans un très joli manoir avec Ian Caple au son (photos et témoignages de Celine Cruz à parcourir ici). 


Ensuite vint l’étape francilienne avec la complicité de Paul Levis à la réalisation et aux arrangements finaux, pour construire un univers très organique traversé de fulgurances électroniques. Je voudrais remercier tout particulièrement ici mes musiciens, fidèles et talentueux, au premier rang desquels Arnaud Delannoy, brillant multi-instrumentiste qui a joué pas moins de 9 instruments sur cet album, Paul Levis et son extraordinaire intuition musicale et sa palette sonore délicate, Gaelle Deblonde et Marc Denis pour leur implication artistique. Sans oublier Ian Burdge et Martyn Barker sur la période anglaise.


Et maintenant, il reste encore tant à faire ! Un beau CD avec un livret de 12 pages mais aussi le vinyle, tant la minutie organique du son le réclame. J’ai jusqu’à présent tout auto-produit mais j’ai besoin maintenant d’un sérieux coup de main financier pour aller au bout de ce projet. Microcultures me semblait être la plate-forme la plus enthousiasmante pour vous le présenter. La réponse bientôt et grâce à vous je l'espère.

Partager Tweet
"Maintenant que l’album est dans sa dernière foulée, j'ai envie de le partager, de le faire voyager et de prolonger SUR scène."
Partager Tweet

À QUOI SERVIRA LA COLLECTE ?


Un immense merci !!!! nous avons atteint notre objectif, voire même dépassé.... les presses vinyles vont pouvoir chauffer, les projets en cours se terminer, les règlements en retard se mettre à jour... 

C'est magnifique !!  Grâce à vous, tout cela ..

Le clip "SUR LA DUNE" est sorti, grâce à Thomas Guerigen qui a tout fait pour qu'il puisse être présenté au Festival du Film Merveilleux et Imaginaire... 

Partagez le lien au maximum :

http://youtu.be/doapQMsMBUs


...  il y a tant de choses encore : les répétitions pour le live, les frais de route pour les concerts privés, un deuxième clip… et l'enregistrement d'un EP au printemps 2016.


Partager Tweet
ATALAYEATALAYE
Partager Tweet

ILS EN PARLENT

- Raphaël Duprez, Indiemusic : article à lire ici


- Benoit Richard de Benzine Mag : article à lire ici


- Yan Kouton, Indiepoprock.fr : chronique (ici) du concert à la Dame de Canton le 18 avril 2015  + En écoute (ici) la version inédite du titre “Ma déchirure” sélectionnée par le label Erased Tapes pour prendre place sur la toute première édition (2015) de la playlist PIANO DAY, à l’initiative de Nils Frahm.

- Bertrand Betsch, artiste : "Au fil d'humeurs vagabondes, Catherine Watine nous fait glisser délicatement dans des paysages crépusculaires et friables. Emportés par le roulis de fines mélopées, nous voilà nous roulant tels des chats ronronnant au flanc de dunes lunatiques et lunaires. La poétesse nue sous sa robe de soirée nous charme comme un serpent de mer."


- Guillaume Carayol, vidéaste EPK : "J'ai pris beaucoup de plaisir à filmer l'enregistrement d'ATALAYE. J'ai eu le sentiment d'assister à la métamorphose artistique de choses très personnelles sur des musiques d'une grande ampleur. Tous les titres de l'album ont cette part de mystère qui permet de voyager et c'est ce qui fait la rareté de cet album."


Raphaël Duprez, chroniqueur chez Indiemusic : "Ta voix en français a une puissance évocatrice superbe... les mots et la musique qui apparaissent dans l'âme et au bout des doigts, immédiatement. Un romantisme brumeux et confidentiel, vécu de l'intérieur et magnifique à contempler."

- Orso Jesenska, artiste : "Comme des classiques qui n’auraient pas peur de l’aventure, les chansons de Catherine Watine ne vous lâchent pas, une fois que vous êtes tombés dans leur filet. Mélodie, harmonie, arrangements, tout y est magnifiquement déployé dans une singularité qui trouve ici un nouveau souffle."


- Cécile Duclos, La toile de Pandore"...Quelque part entre le spleen lumineux de Barbara et le soleil noir, mélancolique, de Nerval, Les Appalaches balaie l'Amérique et ses grands espaces avec la grâce majestueuse, magique et magistrale, de Catherine Watine. La liberté dans la solitude, la solitude dans l'amour, l'amour dans la guerre... Un pari osé, entre ballade et comptine, qui vous laisse ébloui, à bout de souffle."


Maud Lübeck, artiste : "J'ai enfin écouté Les Appalaches. Beau ! Et c'est fou comme le français ouvre ton chant et laisse vivre tes émotions. Embarquée sur la dune comme dans tes Appalaches."


- Catherine Deylac, L'artscenic : "...Watine s'aventure encore sur de nouvelles terres. Les références littéraires sont multiples, savoureuses. Les autres mots qui me viennent à l'écoute d'Appalaches et des morceaux au travail que Watine me chante au piano sont : courage, prise de position, lumière et nudité. Watine ose se fragiliser au moment où d'autres chercheraient à rentabiliser, trouver le pouvoir. Voilà ce que j'apprécie et admire chez "cette femme qui court avec les loups."


- JD Beauvallet, Les Inrockuptibles : "Très solennel et ravissant. J’en suis fier et heureux."

Partager Tweet

MES PRÉCÉDENTS ALBUMS AU CHOIX

- DERMAPHRODITE (2006)

- B-SIDE LIFE (2008)

- STILL GROUNDS FOR LOVE (2011)

MAISON WATINE (2012, remixs) 

- THIS QUIET DUST (2013)

Partager Tweet
Un grand merci par avance pour votre soutien ! 
Partager Tweet

1Choisissez votre panier...

5 €
Ah ben merci alors !

Indisponible

Ou entrez le montant de votre participation

À vous de choisir.
À partir du montant d'un panier + 1 €.

Don (sans contrepartie)

2Votre E-mail :

3... et votre mode de paiement

En cliquant sur « Payer », vous allez être redirigé vers l’interface de paiement de PayPal. Vous n'avez pas besoin d'avoir un compte préalable (ou d'en créer un) chez eux pour utiliser ce moyen de paiement.

Vous préférez participer par chèque ? C'est possible aussi en l'adressant par courrier à :

Microcultures
3, rue de Lancry
75010, Paris

Le chèque doit être mis à l'ordre de Microcultures. N'oubliez pas de mentionner votre e-mail, le nom du projet et le panier que vous choisissez. Vous pouvez aussi glisser un mot sympa dans le courrier si vous voulez. On sera content.

Vous préférez effectuer un virement ? Écrivez nous via le formulaire de contact afin que nous vous fassions parvenir les informations nécessaires.
0 commentaire 123 microcultivateurs
  • Watine
  • Audrey BETSCH
  • Gilles ROGER
  • Nuria Deulofeu
  • Julien Boulier
  • Igor Dominguez Sarasua
  • Mélanie Sudaka
  • CHAKIB BOUZID
  • jerome dewidehem
  • Didier HAPPEL
  • marc duprez
  • Katia Renou
  • a. blayo
  • Anne-Marie DELAVOYEE
  • Sevàn l'Hostis
  • Timo Krug
  • MR bellenger
  • Josiane Menoucoutin
  • roseline garnier
  • Thomas Vossart
  • Guillaume Ernié
  • Guillaume Ernié
  • johanna hand
  • Bruno BURGUND
  • CATHERINE MOLINS
  • Chantal SOULIE
  • Delphine Grisoni
  • Caroline CAMPO DUSSOUET
  • Didier Duclos
  • Philippe HERITIER
  • Nathalie Réaux
  • Arnaud Badiou
  • Marie Nadine Ganuchaud
  • David Guérin
  • elise castro
  • Friz Delam
  • André Malsan
  • Philippe Grau
  • Hugues Fourault
  • FRÉDÉRIQUE VINCENT
  • Dominique CAPARROS
  • didier papaix
  • isabelle Duval
  • pierre narquin
  • PierreYves VITASSE
  • DANIEL THIRIOUX
  • Jules Ernié
  • bernard SAUVAT
  • Jacqueline Feildel
  • agnes Fradin
  • Carole watine
  • Andre Sacoun
  • chantal POTART
  • Francis Watine
  • Claire Morel
  • Matthieu Dufour
  • Dominique MOREL
  • Marie Laure Heuzey
  • gilles weil
  • JW Broek
  • Catherine Viale
  • Alain Beauvois
  • Sylvie Carpentier
  • pascal mary
  • Timothy Heck
  • Steve Besset
  • honorine gautier
  • Vanina Holasek
  • Monique Lancon
  • Gilbert Grisoni
  • Patrick Guy
  • Marie-Elise Guy
  • KEVIN GINOUVES
  • Laurent Desjars
  • DOMINIQUE LANDOIS
  • Marion et Pierre Siccardi
  • Magali Tarditi
  • NICOLAS VIDAL
  • Guillaume Ernié
  • GILLES PERROTTE
  • Charles Charrier
  • Corinne Both
  • Jane Castel
  • Jean-Claude Dufour
  • Bernard Cornette de Saint Cyr
  • Alain DAMAY
  • Régis Le Guilloux
  • Elodie Le Bail
  • Emmanuelle Malaterre
  • Cécile Duclos
  • Catherine PRIEUR
  • Éric Druillole
  • caroline lysiak
  • christine PAUTARD
  • Jean Thiebault
  • Catherine DOMANGE
  • Florian Hernandez
  • Ioannis Valavanis
  • Tanya Smojic
  • Thomas Dessallien
  • Simone Molins
  • Mathieu Ernie
  • yan kouton
  • Jean Ges
  • Claude Bonnin
  • Laura Dessallien
  • Denis Lebouteux
  • Marie-Thérèse Lancon Vaconsin
  • jean bernard morlaes
  • Bastien Boyarin
  • Frederique Vuarnet
  • DEJAEGHER PIERRE
  • Emmanuelle Dignac
  • Marie-Lorna Vaconsin
  • Fabrice Lievin
  • Edouard Bourré-Guilbert
  • Karolina Bomba
  • Arnaud JAMIN
  • Olivier Jeantet
  • Thomas BADER
  • Christine Mansard
  • Valérie Goupil
  • Jean-Michel Garnier
  • You
Projet financé
10 €
Le panier numérique

L'album (7 titres et 3 instrumentaux) à télécharger en avant-première.

... et un joyeux merci !
20 €
Le panier CD

Le panier numérique + le CD édition limitée avec un livret de 12 pages.

... et un double joyeux merci !
30 €
Panier Vinyle

Le panier numérique + le vinyle en carton retourné avec une sous-pochette noire – édition limitée, numérotée et signée avec dessin noir et blanc (100 exemplaires).

... et un double joyeux merci !
40 €
Les paniers numérique et CD + deux de mes précédents albums au choix (voir la liste).

... toujours un double merci, joyeux et immense !
100 €
Le panier précédent + une invitation chez moi en journée (région parisienne). L’occasion de vous jouer des titres inédits sur mon piano PLEYEL.

... et d'avoir la joie de vous accueillir !
200 €
Le panier précédent mais plutôt que de vous déplacer chez moi, je viendrai chez vous jouer en solo et si jamais vous avez un piano… alors c’est merveilleux ! Sinon, assistance requise pour porter mon clavier ! (Paris et Ile de France. En province, logistique à discuter).

... là, c’est un merci émerveillé et l’embrassade absolument !
500 €
(et plus….) Les paniers précédents + votre nom en remerciement spécial sur la pochette (si vous le désirez).

… Que dire ? Je vous aime !