Chargement…

Petseleh

Le jeu de guitare de Petseleh, ses envolées vocales et ses mélodies audacieuses et mélancoliques surprennent et font frémir le public.

Avec son deuxième album intitulé « The doubt and the revolution of reality » (mars 2017), c’est une véritable « pépite pop nostalgique» qui sort du studio.

Projets (1)

"The doubt and the revolution of reality"

Petseleh va sortir en mars 2017 son deuxième album "The doubt and the revolution of reality", estampillé Collectif Kim. Il a besoin d'un petit coup de pouce pour rentrer dans ses frais. Les dernières étapes concernent: - la création du digipack (environ 250€), - le pressage de 500 copies (CD) (environ 800€), - le paiement de la moitié de l'enregistrement/mix/mastering (1500€), - l'organisation d'une tournée en mars 2017 (frais de transport essentiellement, environ 250€) - et les envois promotionnels Soit environ 2 800€. Grâce à l'argent des concerts joués entre 2013 et 2016 et à des économies personnelles, il est déjà possible d'injecter une partie de cette somme. Mais l'aide des contributeurs est bienvenue. Si l'objectif est dépassé, cela permettra de déjà penser au 3ème album (les chansons sont là!). Vous le remarquerez, les contreparties sont assez basiques. On a vraiment besoin d'argent pour le principal et malheureusement pas assez pour offrir des badges, des t-shirts, des bouteilles de vins ou toutes autres douceurs annexes. On compte sur votre compréhension!

2 315 €
Objectif : 2 000 €
Projet financé
79 microcultivateurs
116 %
Voir ce projet
Play
Partager Tweet

Petseleh? c'est qui, c'est quoi?

Petseleh est un parisien d'origine bretonne vivant à Strasbourg depuis 12 ans. 

Le nom de ce projet fait écho à la chanson "Pitseleh" d'Elliott Smith.

Il est membre du "Collectif Kim" et est un grand fan de Radiohead, Sufjan Stevens, José Gonzales, Shannon Wright, Sharon Van Etten, Matt Elliott, Blonde Redhead, Calc et tant d'autres. 


Depuis son premier opus éponyme « fait maison » en 2013, de nombreux concerts ont été programmés sur des scènes telles que La Laiterie à Strasbourg, le Noumatrouff à Mulhouse, le Pop in à Paris, des tremplins régionaux, et quelques plus discrets rendez-vous en bibliothèques, galeries d’art et appartements.

 

Les programmateurs ne s’y sont pas trompés en proposant à Petseleh de jouer en première partie de groupes tels que Junip, Tunng, Leïla McCalla, Irvin Dally, Rob Moir, The Wooden Wolf ou encore Dirty Deep : ses mélodies surprennent et font frémir le public.

 

Avec son deuxième album intitulé « The doubt and the revolution of reality »  c’est une véritable « pépite pop » qui sort du studio, alliant la frénésie guitaristique du live et l’ajout d’une production légère mais détaillée.

 

A cette occasion, Petseleh partira sur les routes en mars 2017 pour défendre ce nouvel opus. Une dizaine de dates sera organisée un peu partout en France pour le découvrir en solo, dans un salon, une galerie d’art ou tout autre lieu laissant la part belle au folk et à la pop.

 

Une formule groupe verra également le jour afin d’apporter une nouvelle dimension à ce projet, laissant toujours une grande place sur scène à la partie acoustique, marque de fabrique de Petseleh. 

Partager Tweet
extraits du 1er album (2013)
Partager Tweet
Pochette du premier album éponyme fait maison de Petseleh, sorti en 2013. Dessin: Thomas EhretsmannPochette du premier album éponyme fait maison de Petseleh, sorti en 2013. Dessin: Thomas Ehretsmann
Partager Tweet